Si les Anciens l’appelaient « la plante qui rend heureux », ils savaient bien pourquoi ! À vous aujourd’hui de profiter de cette « simple » aux immenses qualités… et de plus facile à trouver puisque la bourrache, cette jolie fleur bleue, pousse sauvagement au bord des sentiers et dans les jardins.

Parions que vous aimerez autant l’huile tirée de ses graines que ses ravissantes petites fleurs bleues pour leurs effets adoucissants, calmants et purifiants !

Au 16e siècle, un herboriste anglais, John Gerard, vantait déjà ses mérites: « un sirop fabriqué avec des fleurs de bourrache réconforte le cœur, chasse la mélancolie, apaise l’individu agité ou lunatique ».

Depuis, les chercheurs ont trouvé le secret de la bourrache : ses graines contiennent plusieurs acides gras essentiels très précieux pour la forme, la santé et la beauté, dont un, l’acide gammalinolénique, est même indispensable à l’organisme.

Grande amie de l’épiderme, l’huile issue de ses graines améliore de manière durable l’hydratation de la peau, de l’intérieur et en profondeur : excellent pour entretenir son élasticité, sa souplesse, préserver sa jeunesse et lutter contre le vieillissement prématuré ! Un « must » que les peaux sèches, fragiles ou dévitalisées apprécieront particulièrement…

Quelques gouttes de bourrache matin et soir, en léger massage sur la peau parfaitement nettoyée, ont un visible effet antirides… qu’on se le dise !

La bourrache est traditionnellement utilisé pour soulager les bro chite bénigne, grâce à sa richesse en mucilages qui lui confère des propriétés adoucissantes, émolliente et expectorante. Elle est également employé pour favoriser l’élimination rénale de l’eau et comme anti-inflammatoire en cas de phlébites ou de douleurs au niveau des reins et de la vessie.

Enfin, elle améliore les symptômes liés à la ménopause et les manifestations inflammatoires .

 

source : lesjradinsdalice

200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker

6149E98E-1D24-4867-AB51-DC3A16BBE9C8