La grande ortie est une plante herbacée, pérenne qui fleuri de juillet à septembre. Sa racine est un rhizome rampant. Sa tige est raide et anguleuse. Ses feuilles sont opposées deux à deux, et les bords sont découpés en dent de scie. Elle est couverte de poils urticants. C’est une plante résistante et très envahissante qui peut étreindre 1,50m.

On récolteras ses feuilles ou les sommités fleuries de mai à septembre qu’on utiliseras en infusion, décoction, gélule, purin, homéopathie, lotion ou en cuisine .

Grace à ses propriétés hémostatique, dépuratives, astringent, détoxifiante et diurétique, on l’utiliseras contre les troubles urinaire et de la prostate , pour soulager les articulations et améliorer les petits problèmes de peau ( ongles eu cheveux ).Elle permet aussi de luter contre les diarrhées, les troubles intestinaux, l’aérophagie mais aussi contre le diabète. On l’emploie dans certaines hémorragies ( saignement de nez ou metrorrargies).

L’ortie est connue pour éloigner les esprits , bons et mauvais, on peut en porter sur soi, dans un sachet mais on peut aussi en faire des fumigations. Il est de coutumes d’en installer sous les lits des malades pour qu’ils recouvrent rapidement la santé. L’ortie intervient dans de nombreux mélanges pour faciliter la divination ou dans les rituels de protection des maisons mais aussi pour réaliser des charmes et filtres magiques, car elle augmente les performances sexuelles ( il suffis d’en placer sous le matelas!).

Enfin les sauts au-dessus des feux d’orties assurent bonheur et fertilité.

L’ortie est contre indiquée chez la femme enceinte et allaitante, les enfants de moins de 12 ans et deconseilleS aux asthmatiques.

 

0BB4279F-C15F-48C3-8417-619A5030955E

-source : 200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker

            L’herbier secret du Druide, des plantes pour les hommes et les esprits, Pascal Lamour